samedi 26 janvier 2013

Les héros d'hier et ceux d'aujourd'hui

,
Quand j’évoque le fait que, dans ma petite enfance, ma famille utilisait des lampes à pétrole durant les années 30, on considère  d’habitude cela comme un signe de  pauvreté, quoique je n’avais jamais pensé que nous étions pauvres à cette époque-là.



L’ironie de l’histoire consiste en ce que la lampe à pétrole  était un luxe de riche au 19ème siècle, avant l’entrée en scène de John Davidson Rockfeller. Du fait du prix élevé du pétrole lampant à cette époque, un travailleur moyen ne pouvait se permettre de rester éveiller dans la nuit, en brûlant ce combustible coûteux pendant des heures.

Rockfeller, qui ne disposait pas de fortune au départ, de quelque nature que ce soit, s'en  constitua  en révolutionnant l’industrie pétrolière. Même si nous mesurons toujours le pétrole en barils, de nos jours il est transporté dans des wagons-citernes,  des navires pétroliers et des camions-citernes.

Tel est l’héritage de John D. Rockfeller, qui constata que transporter du pétrole dans des barils n’était pas aussi économique que par wagons-citernes en supprimant ainsi tout le travail que nécessitait le transport  dans un grand nombre de barils.

Ce fut là seulement l’une ses innovations qui permirent de réaliser des économies. Quand un procédé amélioré d’extraction, de transformation et de transport des produits pétroliers – ou des dérivés du pétrole- était mis sur pied, Rockfeller n’y était  étranger.

Avant Rockfeller, l’essence était considéré comme un dérivé inutile que les raffineries déversait souvent dans le cours d’eau le plus proche sans autre forme de procès. Mais Rockfeller décida d’en user comme combustible dans le processus de raffinage, lui donnant ainsi de la valeur, avant même l’avènement de l’automobile.

Aujourd’hui,  nous avons tendance à ne voir en John D. Rockfeller qu’une de ces célèbres personnages fortunés. Mais Rockfeller ne vint pas juste pour se faire de l’argent. Le moyen par lequel  il devint riche est le vrai nœud d’une histoire dont les implications vont au-delà de ce personnage pas comme les autres.

Avant que les innovations de Rockfeller ne réduisent le prix du pétrole lampant à une proportion bien moindre, les pauvres gens n’avaient pas grand à faire que d’aller se coucher une fois la nuit venue. Mais l’avènement du pétrole lampant bon marché étendit la durée d’activité et d’éclairage quotidien  pour des personnes au revenu modeste ou moyen.

Il en fut presque de même  avec l’arrivée de l’automobile, qui offrit à des millions de gens plus de latitude dans l’espace, comme le pétrole lampant (et, plus tard, l’électricité) avait augmenté le nombre d’heures d’activités diurnes.

L’automobile et l’éclairage électrique étaient, à proprement parler, eux aussi un luxe de riche au départ. C’est n’est qu’après que des procédés furent développés pour réduire drastiquement leurs coûts qu’ils purent être à la portée de l’Américain moyen.

Les procédés de productions de masse d’Henry Ford réduisirent de moitié le coût de production du fameux modèle Ford T en cinq ans. Les gens ,qui autrefois passaient toutes leurs vies dans une région géographique de quelques kilomètres à peine de rayon, peuvent de nos jours accéder à des lieux qu’ils n’auraient jamais connu dans le passé. L’automobile fit reculer leurs horizons.

De nos jours, ceux qui se plaignent de la pollution ne savent aucunement à quel point la pollution était plus importante avant l’automobile. Dans la ville de New York par exemple, 40.000 chevaux – épine dorsale du transport urbain – produisaient 400 tonnes de matières fécales par journée de travail,  et 75.600 litres d’urine.

Il fut une époque où des gens comme Rockfeller, Edison, Ford et les frères Wright étaient considérés comme des héros pour avoir ouvert un large panel de nouvelles opportunités à d’autres êtres humains. Le fait qu’ils se soient enrichis en passant fut le côté accessoire de l’aventure.

Nous avons toujours des gens qui révolutionnent notre quotidien. Rappelons-nous simplement l’ordinateur et les produits pharmaceutiques qui, non seulement ont allongé notre espérance de vie mais, nous ont permis d’être en meilleur santé de telle sorte qu’être âgé de 80 ans aujourd’hui est comme avoir 60 ans dans les temps passés.

Mais à présent, il est rare que nous sachions même les noms de ceux qui ont apporté des contributions monumentales au bien-être de l'humanité. Tout ce que nous savons est que ces gens sont devenus "riches" et que cela doit être considéré comme une injustice.

De nos jours, bon nombre de gens que nous honorons sont ceux qui sont doués dans la rhétorique des griefs et des nouveaux « droits » au détriment de quelqu’un d’autre.
 
* Article publié le 25 janvier 2011 sous le titre original New Heroes vs. Old

0 commentaires to “Les héros d'hier et ceux d'aujourd'hui”

Enregistrer un commentaire